Les formations professionnelles préférées des femmes

Chez une personne, se former pour progresser fait partie du cours naturel d’évolution des choses. D’ailleurs, il est important de souligner qu’il existe une infinité de domaines de formation envisageables. Il est même impossible de tous les répertorier. Cependant, au sein de cette diversité, certaines formations sont plus appréciées des femmes que des hommes.

L’Assistance maternelle et auxiliaire de vie

Ce métier est exercé en majeure partie par des femmes contre une minuscule quantité d’hommes.  De façon générale, l’assistante maternelle se charge de s’occuper des enfants pendant que les parents travaillent. Quand ceux-ci ont moins de 5 ans, elle les reçoit à son domicile et prend soin d’eux conformément aux conditions prédéfinies avec les parents. Le métier ne nécessite pas de diplôme particulier, si ce n’est de l’expérience avec les enfants.

Secrétaire médicale

Il est fort de constater que le métier de secrétaire médicale est une profession majoritairement exercée par des femmes. Le métier consiste à tenir une base contenant toutes les données des patients et à permettre le contact entre ces derniers et le cabinet médical. De façon occasionnelle, le secrétaire peut assister le médecin dans l’administration des soins. L’exercice de cette profession ne nécessite pas forcément un diplôme précis. Par contre, il est indispensable d’avoir au moins le baccalauréat et un certificat autorisant à exercer ladite profession.

 Aide soignante

Sur un effectif total de 100 personnes dans le domaine, l’on pourrait clairement recenser 90 femmes pour seulement 10 hommes. C’est l’une des formations préférées des femmes. Pour certains analystes, cela pourrait s’expliquer par leur instinct maternel inné à la base. La profession d’aide soignante, nécessite de la femme d’avoir certaines aptitudes, qu’elle peut posséder au départ ou acquérir durant le processus de formation. Il existe aujourd’hui un diplôme spécial pour les aides soignantes : le Diplôme d’état d’aide-soignant (DEAS). Celui-ci s’obtient au bout d’un an de formation.

0
utilisateurs ont déjà trouvé leurs nouvelles voies grâce à nos différents conseils
avatar

Vincent Desnoyer

Reconverti en coach de vie à 50 ans, j'ai pu vraiment comprendre toutes ces problématiques de près. Chercher la bonne formation, sans mettre à mal mes économies, ce n'est pas toujours un pas très facile à franchir. Mais se forcer à travailler dans quelques choses qu'on n'aime pas, ça n'est qu'une solution temporaire avant le burn out. Prenez-soin de vous !

Table des matières