Une éducation alternative pour les personnes en difficultés d’adaptation

Tous les êtres humains naissent égaux et ont en principe les mêmes droits. Si tous ont droit à l’éducation , il est à notifier que ceux qui ont des problèmes spécifiques ne peuvent suivre les mêmes enseignements que les autres. Pour ceux-là, il existe une éducation alternative.

Qu’est-ce qu’une éducation alternative ?

Encore désignée comme une formation spéciale, l’éducation alternative est un autre manière d’apprendre, destinée à un groupe de personnes souffrant d’un déficit spécial. Sa finalité est d’offrir à ces individus, une formation qui répond à leurs attentes ainsi qu’à leur particularité. L’éducation alternative établit les programmes en fonction de chaque individu, une méthode d’apprentissage sur mesure. Elle met à disposition, les équipements et matériels appropriés à chaque apprenant. Tout ceci pour permettre à ces derniers de gagner un niveau élevé d’autonomie. Elle est basée sur l’écoute, l’empathie et l’entraide. Les éducateurs spécialisés sont entièrement dévoués à l’apprentissage de leurs apprenants.

 

L’éducation alternative pour qui ?

Dans les années 40 et 50, l’éducation alternative prenait en charge les enfants qui sont en difficulté avec la loi, les enfants caractériels et  ceux qui ont un comportement de déviance sociale. Avec le temps, elle s’est étendue à certains enfants présentant les troubles physiques, sensoriels, d’autisme et de psychose. Aujourd’hui, elle prend en compte toute personne atteinte de trouble de l’apprentissage ( la dyslexie,  la dyscalculie,la dyspraxie, la dysorthographie, etc.), des difficultés de communication ( la dysphasie, l’aphasie de Broca et l’aphasie de Wernicke, la dysphonie). Aussi, ceux  affectés de l’émotion et de comportemental ( l’autisme,l’hyperactivité, le trouble obsessionnel compulsive, la psychose, etc.), des handicaps physiques et intellectuels et des troubles du développement. Il est important de savoir que ces enfants sont d’une grande vivacité et ont une grande énergie mentale. Dès l’instant où le diagnostic est posé assez tôt, il serait plus judicieux de prendre des dispositions pour l’éducation spécialisée.

0
utilisateurs ont déjà trouvé leurs nouvelles voies grâce à nos différents conseils
avatar

Vincent Desnoyer

Reconverti en coach de vie à 50 ans, j'ai pu vraiment comprendre toutes ces problématiques de près. Chercher la bonne formation, sans mettre à mal mes économies, ce n'est pas toujours un pas très facile à franchir. Mais se forcer à travailler dans quelques choses qu'on n'aime pas, ça n'est qu'une solution temporaire avant le burn out. Prenez-soin de vous !

Table des matières