Comment devenir auxiliaire vétérinaire ?

Souhaitez-vous devenir auxiliaire vétérinaire ? Vous aimez les animaux ? Souhaitez-vous poursuivre une carrière que vous aimez ? Vous sentez-vous en sécurité et facile à contacter ? Êtes-vous passif et efficace ? Êtes-vous calme et détendu ? Cet emploi pourrait vous convenir. Lisez la description du métier pour en savoir plus sur les tâches, les formations, les qualifications et niveau, le salaire et les possibilités de carrière dans le métier d’auxiliaire vétérinaire.

La mission de la profession d’infirmière vétérinaire

Un professionnel essentiel dans cette profession est l’assistant vétérinaire. En tant que partenaire du vétérinaire, ils soutiennent ce dernier dans son travail quotidien. Qu’il s’agisse de soigner et d’entretenir le bâtiment, de s’occuper de la santé des animaux, d’accueillir les clients ou de s’occuper des petits patients souples, le métier d’ASV sont très occupés. Ils travaillent dans des bureaux et des cliniques. Il existe deux types d’assistants vétérinaires : les assistants vétérinaires professionnels (AP) et les assistants vétérinaires qualifiés (AVQ), les premiers étant plus qualifiés que les seconds. Les tâches assignées du métier comprennent :

Gérer les opérations quotidiennes de la clinique.

Les assistants vétérinaires qualifiés ou AVQ sont responsables de l’agenda des services vétérinaires, des rendez-vous et de la réception à l’arrivée des clients et des patients à fourrure.

Support de bureau

Les assistants vétérinaires sont chargés de prendre les fiches des animaux et d’enregistrer les éléments post-visite tels que les médicaments, les soins et les conseils.

Inventaire et comptabilité

Tenir les fiches d’inventaire des médicaments, de la nourriture et de tous les autres articles nécessaires aux soins appropriés des animaux fait partie également des métiers.

Ventes de produits

Conseille les clients sur l’achat d’accessoires, de produits d’hygiène et d’aliments pour animaux.

Entretien des pratiques

Nettoyer les cages, désinfecter les zones et les équipements et préparer les zones de chirurgie.

Assistance vétérinaire

L’auxiliaire vétérinaire assiste les vétérinaires pour les soins médicaux. Ils peuvent appliquer des bandages et des perfusions et accompagner le vétérinaire lors d’une intervention chirurgicale. Ils participent aux examens médicaux, aux échographies et aux examens radiologiques. Leurs métiers consistent également à surveiller les animaux. Ils font ensuite un rapport de santé au médecin.

Formation pour devenir ambulancier pour animaux.

En France, il n’existe que deux formations reconnues pour devenir auxiliaire vétérinaire. Le premier est le certificat de qualité pour les infirmiers vétérinaires. Cette formation conduit au niveau sans bac (CAP ou CAP agricole) et dure un an.

Le second est le diplôme professionnel d’assistant vétérinaire, d’une durée de deux ans, qui peut être obtenu après le diplôme de bac ; les étudiants doivent être âgés de 18 à 26 ans ; les demandeurs d’emploi âgés de plus de 26 ans ou les personnes handicapées peuvent suivre ce cours.

Dans les deux cas, l’apprentissage est un apprentissage. En effet, au cours de leur formation, les étudiants alterneront entre des cours magistraux et une formation pratique dans une clinique vétérinaire. APFORM (anciennement GIPSA) est la seule organisation nationale reconnue pour offrir officiellement ces qualifications.

Il existe d’autres cours professionnels, mais ils sont proposés par des écoles professionnelles non accréditées et ne permettent pas aux étudiants d’exercer la profession ASV.

Le salaire d’un auxiliaire vétérinaire qualifié est de 1670 euros par mois, tandis qu’un assistant vétérinaire professionnel est payé environ 1780 euros par mois. 

0
utilisateurs ont déjà trouvé leurs nouvelles voies grâce à nos différents conseils
avatar

Vincent Desnoyer

Reconverti en coach de vie à 50 ans, j'ai pu vraiment comprendre toutes ces problématiques de près. Chercher la bonne formation, sans mettre à mal mes économies, ce n'est pas toujours un pas très facile à franchir. Mais se forcer à travailler dans quelques choses qu'on n'aime pas, ça n'est qu'une solution temporaire avant le burn out. Prenez-soin de vous !

Table des matières