La reforme de la formation professionnelle : tout ce qu’il faut savoir

Dans le l’objectif de préparer les employés à suivre une formation, d’être qualifiés dans les activités actuelles en suivant la technologie actuelle et dans le futur, le changement devient une étape indispensable. La réforme touche tous les domaines de la formation professionnelle, tant pour les travailleurs particuliers que pour les employés et les sociétés.

Les modifications mises en place

Il y a quelques années, le mot « parcours » est introduit dans le concept. Désormais, ce terme désigne une formation pédagogique qui a pour but d’atteindre les objectifs professionnels. Pour atteindre ces buts professionnels, certaines mesures sont devenues incontournables. La réforme de la formation aide les personnes sans expérience professionnelle ou ne possédant aucun contrat de travail à bénéficier d’une chance d’accéder au monde du travail et d’être professionnel.

Une solution qui permet d’aider les employés à s’adapter à un poste de travail. Cette réforme vise à réduire les risques de qualification inadaptée à la structure et au développement d’une entreprise

Quels sont les nouveaux changements suite à la réforme ? 

En 2018, la restructuration des agents des OPCA est effectuée. Les OPCO aussi ont été mis en place, il s’agit des opérations de compétences de 11 membres. La France Compétence a été instaurée. France Compétence est une agence sous la tutelle du ministre chargé de la formation professionnelle. Comme on le sait, elle agit sur un terrain plus vaste  pour permettre de trouver une condition de travail réussie. Les OPCA attribuent actuellement de nouveaux rôles avec des nouveaux principes.

Ils n’occupent plus les activités d’intermédiaire entre les organismes de formation et les employés. Les OPCA prennent en charge des cotisations conventionnelles et obligatoires. Les offres de formations ont augmenté et concernent de multiples secteurs afin que chacun puisse se développer au mieux dans leur poste de travail dans les bonnes conditions.

La réforme dans le monde de l’entrepreneuriat

Le monde de l’entrepreneuriat n’a pas échappé aux modifications qui ont été effectuées. Néanmoins, ce domaine est soumis de mettre en place une optimisation de la professionnalisation des formations. Pour le secteur associatif, la suppression des exonérations de taxe continue. Cette action va s’étendre jusqu’en 2024. Tous les formateurs doivent être certifiés afin de garantir la capacité des salariés dans leur activité professionnelle

Les modifications pour les particuliers salariés

Les employés à temps partiel et et ceux à plein temps sont soumis aux mêmes droits. Le CPF ou le compte personnel de formation a changé de peau et est désormais alimenté en euros. Pour les employés sans qualification, il s’agit de 500 euros par an et 800 euros, avec une limite de 5000 et 8000 euros.

À part les particuliers rémunérés, les OPCA deviennent des agents de compétences. L’objectif est d’offrir un accompagnement financier pour la formation et de favoriser le développement de l’apprentissage. Pour les employés qui ne sont pas encore majeurs, le temps de travail est limité à 40 heures par semaine. Cette réforme est toujours valable pour les prochaines années afin d’améliorer les conditions de travail de tout le monde.

0
utilisateurs ont déjà trouvé leurs nouvelles voies grâce à nos différents conseils
avatar

Vincent Desnoyer

Reconverti en coach de vie à 50 ans, j'ai pu vraiment comprendre toutes ces problématiques de près. Chercher la bonne formation, sans mettre à mal mes économies, ce n'est pas toujours un pas très facile à franchir. Mais se forcer à travailler dans quelques choses qu'on n'aime pas, ça n'est qu'une solution temporaire avant le burn out. Prenez-soin de vous !

Table des matières